FANTASTIBULEUSE : Le blog du Livre de Laëtitia Knopik

 

Devenir une fantastibuleuse.

N’osez plus, faites le pas

Laetitia Knopik

Lors de l’écriture de mon tout premier roman, les mots s’imbriquaient les uns avec les autres. Dans ma tête, le personnage principal ne pouvait pas sombrer, chaque étape qu’elle passait l’amener sur quelque chose fantastique pour elle, de fabuleux.

Et oui, je suis de nature optimiste. C’est d’ailleurs ce qui ressort le plus dans mon quotidien. Et c’est aussi ce que j’ai souhaité mettre dans ce roman qui traite justement de tout l’objet de ce site.
Apprendre à devenir soi malgré votre lutte contre les kilos, contre cette image qui reflète dans le miroir et qui ne vous plait pas. Pire chaque jour, cette bataille contre vous-même vous fait perdre toute estime, toute confiance. Chaque jour, je vous accompagne à aller vers un mieux être qui vous ressemble. Et ainsi vous permettre de vivre des choses fantastiques, et fabuleuses à la fois.
Voir vos visages qui s’illumine au fur et à mesure tout en apprenant de votre corps, le comprendre pour mieux prendre soin de vous, et ainsi retrouver une sérénité certaine, tel est ma mission autour des fantastibuleuses.

Je crois en cette lueur d’espoir car je la vis chaque jour. J’ai voulu retransmettre cette brèche de lumière à plus grande échelle même si pour certaines, cela demande plus de temps que d’autres d’avoir confiance en soi.
Plus qu’un roman, c’est une démarche initiatique au changement autour de la problématique du poids, de l’image de soi, l’estime et la confiance en soi.
D’ailleurs, chaque lectrice peut s’expérimenter à sa propre transformation, et devenir une fantastibuleuse.

Ce mot magnifique m’a paru comme une évidence.

1. Définir la fantastibuleuse

Qu’est-ce que c’est que ce nouveau mot ?
Sur ma page facebook « les fantastibuleuses », je définis la fantastibuleuse comme tel :
« Qui tient du prodige, qui démontre l’enthousiasme », définition toute trouver en googlisant.
Si on creuse un peu, prodige est un mot qui est un peu associé à la magie. Pour ceux qui me connaissent, j’adore le côté magique des choses. Et pourtant, je ne vis pas du tout dans le monde des bisounours. Par contre, ce mot fait vraiment résonnance.
On a tous déjà entendu, cet enfant est un prodige de la musique, sous-entendu une pointure dans son domaine. Pour moi, on a tous un domaine dans lequel on excelle sans le savoir, qui nous donne de l’enthousiasme spontanément.
Pour ma part, j’ai tendance à m’enthousiasmer devant la moindre réussite. Et quand, je dis moindre, cela peut être le plus minuscule pas que mes coachées font, ou la recette de cuisine que je viens d’inventer et qui me plait. C’est aussi cela que les personnes viennent chercher chez moi. Cela les aide à devenir progressivement des fantastibuleuses sans en avoir conscience.

Pourtant, pour beaucoup, la résistance à devenir une fantastibuleuse fait rage.

2. Qu’est-ce qui m’empêche de devenir une fantastibuleuse ?

Le problème est qu’on masque notre prodige, notre magie pour une raison ou une autre. Pourquoi ? Parce que c’est toujours plus important de s’occuper des autres, avant soi, parce que la magie fait peur, de croire que l’on est capable en y mettant l’attention mesurée semble inconcevable. Et ce n’est pas faute de râler, de le dire : « j’en ai marre, j’aimerai penser à moi, un peu »
Qu’est ce qui m’en n’empêche alors ? Et bien je vais vous dire, il est plus confortable de faire ce que l’on a toujours fait, à savoir s’occuper des autres, que de soi-même. Ben oui, déjà par quoi je commence, et en plus n’oublions pas le « qu’en dira-t-on ».
Le fameux regard de l’autre sur soi, la comparaison, le jugement.
Mais qu’est-ce qu’ils vont dire si aujourd’hui, je prends le temps de me faire du bien, au lieu de
– m’occuper de mes enfants,
– de l’un de mes parents souffrant peut-être de solitude ou autre maladie,
– de mon mari qui bosse dure toute la semaine,
– et puis je suis qui, moi pour oser ne serait-ce que de penser à m’occuper de moi
la réalité de votre quotidien est que l’on n’a pas le droit, pas le temps, pas la possibilité.
Et cette comparaison avec l’autre, celle pour qui tout réussit, jusqu’à même avoir un corps de déesse tellement waouh que les autres se retournent sur son passage.
C’en est rageant, fatiguant, éprouvant, écœurant. On se sent nulle, une moins que rien bref, elle est où la magie ?

3. Comment fait-on pour devenir une fantastibuleuse ?

On suit le guide. AU travers ce site, je vous donne des clefs, des outils, des conseils, des informations pour vous aider à devenir une fantastibuleuse.
Et pour entrer dans ce monde fantastique et fabuleux, je vous invite à une première expérience :
Pourquoi ne pas se mettre sur pause un instant, pour enfin arrêter de mettre les autres dans la boucle et faire de l’autre son soi ?
Je vous propose un simple exercice, faire la liste des différentes choses que vous aimeriez faire, mais que vous ne faites pas par manque de temps, par culpabilité, ou pour tout autre raison.
Ne soyez pas avare, soyez vraie avec vous-même. Posez chaque envie les unes après les autres sans restriction comme-ci vous étiez seule au monde et vous aviez tout le loisir de faire ces choses.
Une fois fait, je vous propose maintenant de sélectionner les 5 premières actions que vous pourriez réaliser le plus facilement et vous en programmez au moins une par semaine.
Ainsi, je vous invite à poster en commentaire vos actions.

4.devenir une fantastibuleuse

Devenir une fantastibuleuse c’est se permettre finalement d’être qui l’on est vraiment, ressortir toute la magie dont nous sommes capables pour réaliser ce que cette magie nous permet de faire chaque jour.
Être soi permet de rayonner, et chaque personne qui nous entoure peut profiter de ce rayon de soleil qu’on lui tend.
Vous souhaitez devenir une fantastibuleuse, je vous invite à découvrir, si ce n’est pas déjà fait le tout premier roman qui mêle outils et bon sens pour trouver le chemin de ces instants magiques qui nous font devenir soi, ou tout simplement parcourir ce site.

Découvrez le livre Fantastibuleuse en vente sur Amazon Kindle

Recherche sur le blog

Contactez-moi

Nom
RGPD(Nécessaire)